Reprise de l’entreprise Clarilog : ‘Je me suis donné les moyens’

Votre contact
Sébastien Pluche

Aisne

03 23 06 01 96
Anthony Gudin

Grand Lille

03 20 63 77 77
Nadège Cornet

Grand Hainaut

03 27 51 32 35
Corinne Brozda

Artois

03 21 23 95 58
Fatima Bencherif

Littoral Hauts-de-France

03 21 46 00 00
Créée en 2003 et basée à Saint-Quentin dans l’Aisne, l’entreprise Clarilog est un acteur spécialisé dans les solutions de gestion de parc informatique. En juin 2018, la Financière Sennechael, dirigée par Denis Sennechael, a repris la société Clarilog. Retour sur cette aventure de transmission-reprise.
DENIS SENNECHAEL reprend clarilog

Pendant neuf mois, j’ai étudié plus de 35 dossiers de reprises partout en France‘, résume le repreneur. Trois ans auparavant, Denis Sennechael, alors salarié spécialisé dans l’édition de logiciels, s’était lancé dans la quête de l’entreprise qui lui conviendrait parfaitement.

Transmission rime avec bonne reprise 

‘Je me suis donné les moyens, j’ai suivi une formation d’un mois auprès du CRA, l’association des Cédants et Repreneurs d’Affaires. J’ai notamment été aidé par une entreprise spécialisée dans le sourcing des dossiers de reprise’, précise le nouveau dirigeant de Clarilog, qui a ‘toujours eu envie de reprendre une entreprise pour la développer à l’international’.

La rencontre humaine était primordiale dans la décision de reprendre cette entreprise. La complicité et la confiance se sont rapidement installées avec le cédant, et un accord de financement a été trouvé en moins de trois mois.

Trouver l’entreprise à reprendre 

‘Clarilog correspondait exactement à ce que je recherchais : des salariés bien formés avec une moyenne d’âge de 33 ans et une forte perspective de croissance à l’international. J’étais tout-à-fait en phase avec les objectifs du cédant qui avait repris l’entreprise à la barre du tribunal et l’avait parfaitement bien restructurée’, souligne Denis Sennechael.

La CCI de l’Aisne a joué un rôle de facilitateur : Marie-José Mahieux, conseillère en création et reprise d’entreprises à la CCI et référente plate-forme Initiative Aisne, lui a permis de solliciter d’autres sources de financement. Ainsi, Clarilog s’est vu attribué un prêt d’honneur de 15 000 euros, afin de lui permettre de bénéficier d’un effet levier auprès des banques. ‘Aussi BPI a pu apporter sa caution à hauteur de 60 %’, précise Denis Sennechael.

Être bien entouré 

‘Nous avons également servi d’interlocuteur pour l’aiguiller sur différents domaines d’accompagnement : entre autres, se faire connaître et communiquer sur la reprise, les projets d’embauche ou encore les enjeux pour développer l’activité à l’international’, conclut Marie-José Mahieux.

DES CONSEILS POUR BIEN REPRENDRE

Se faire aider par des spécialistes, des cabinets, des experts
Établir un cahier des charges précis
Se consacrer à plein temps à son projet de reprise
Se former en amont
Savoir relâcher certaines exigences : ‘Au début vous recherchez une maison d’édition à Paris et au final, vous reprenez une papeterie en province’.

Groupnoun_518918Shape